La raclée, les résultats

Avec 16,8 % , il est impossible de dire autre chose qu'ECHEC du Parti Socialiste

A Lille j'ai totalement halluciné en entendant que l'on pouvait être satisfaits de faire le meilleur score de France avec 18%, décidément on se contente de peu.

S'il y a échec il faut aussi parler de la non victoire de l'UMP, il est quand même fort de dire qu'avec 28% et seulement 40% de votant ce parti a remporté une victoire.
Il est en fait simplement arrivé en tête par que ses concurrents se sont effondrés. Pour faire une analyse politique lucide il faut au moins avoir cette lucidité.

Victoire oui il y a eu, celle des verts, certainement qu'ils profitent d'un report important des voix socialistes, mais quelqu'en soient les raisons il y a victoire

 

Pour l'analyse en rapport de force, il est clair que la Gauche certes divisée est majoritaire en France.

 

Reste évidemment la question des abstentions.
Beaucoup d'analyses expliquent cette abstention par le désintérêt des électeurs à la question européenne, et si c'était l'inverse.
Et si l'abstention signifiait que les programmes proposés et les candidats en campagne ne répondaient pas aux attentes des citoyens

Ce qui est clair en tous cas, c'est que les socialistes ne répondent pas à ces attentes et en France en particulier.
Manifestement la rénovation soit disant en œuvre et le projet du PS n'a pas convaincu les électeurs.
Manifestement la prétendue unité retrouvée par un coup médiatique à Rezé par la présence de Ségolène n'a convaincu personne
Manifestement de trop nombreux responsables politiques prennent les militants et les électeurs pour des imbéciles incapables de comprendre la sinuosité de leurs arguments.

Le travail de rénovation ne concerne pas que le projet et  l'organisation, il vise aussi l'état d'esprit et le mode de pensée de beaucoup de ceux qui se prétendent responsables. Et contrairement à ce qui est dit trop souvent, ce n'est pas une question de génération, car malheureusement la bêtise et l'incompétencesont des données très intergénérationnelles.