L'Europe modèle pour la Paix

Catégorie : Europe
Publication : dimanche 14 octobre 2012 00:00
Écrit par Bernard
Affichages : 42

Un Prix Nobel de la Paix pour l'Union Européenne, c'est tout simplement formidable, cela signifie que ce prix est attribué aux 500 000 millions d’habitants de notre Europe, Car quoi qu'en disent cette volée d'analystes acariâtres, c'est bien par leurs votes que les européens ont construit cet ensemble, c'est pas le votes des citoyens que les différents pays ont adhéré successivement à cette Union.

L'élément central, principal de cet ensemble est bien la Paix le sentiment qui se construit d'une grande proximité de culture, cette certitude que notre projet est commun.

Dire cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas de questions, la ligne politique suivi doit être élaborée et validée par les citoyens par la démocratie directe mais aussi par la représentation. Le combat est politique.

A tous les "Eurosceptiques" je demande s'ils souhaitent la destruction de la France lorsque la majorité politique n'est pas la leur. Mesdames, Messieurs, soyez sérieux, cessez de faire ces déclarations absurdes sur la sortie de l'Europe... Jean Luc Mélenchon (mais tu n'est pas le seul) ne fait pas par rapport à l'Europe ce qui tu reproche à Bernard Arnaud.

Messieurs les analystes politiques et journalistes, soyez honnêtes et lisez le communiqué du Comité Nobel et tenez-vous en simplement à l'objet de cette déclaration

L'enjeu on le voit bien, c'est la prochaine élection européenne pour que le changement lancé en France puisse exister aussi en Europe

Oui je suis particulièrement fier par mes votes d'avoir participé à la construction européenne et à ses réussites pour la paix et le développement de nombreux territoires européens.

L'intégralité du communiqué diffusé par le comité Nobel à l'occasion du prix Nobel de la paix 2012 à l'Union européenne :

"Le comité Nobel norvégien a décidé d'attribuer le prix Nobel de la paix 2012 à l'Union européenne (UE). L'Union et ses précurseurs ont contribué pendant plus de six décennies à promouvoir la paix et la réconciliation, la démocratie et les droits de l'homme en Europe.

Dans l'entre-deux-guerres, le comité Nobel norvégien a plusieurs fois distingué des personnes ayant travaillé à la réconciliation entre l'Allemagne et la France. Depuis 1945, cette réconciliation est devenue une réalité. Les terribles souffrances de la seconde guerre mondiale ont démontré la nécessité d'une nouvelle Europe. En soixante-dix ans, l'Allemagne et la France ont été trois fois en guerre. Aujourd'hui, la guerre entre l'Allemagne et la France est impensable. Cela montre comment, par des efforts importants et en établissant une confiance mutuelle, des ennemis historiques peuvent devenir de proches partenaires.

Au cours des années 1980, la Grèce, l'Espagne et le Portugal ont rejoint l'UE. L'introduction de la démocratie était une condition de leur adhésion. La chute du mur de Berlin a rendu possible l'adhésion de plusieurs pays d'Europe centrale et orientale, ouvrant ainsi une nouvelle ère de l'histoire européenne. La division entre l'Est et l'Ouest a, dans une large mesure, été effacée ; la démocratie a été renforcée ; de nombreux conflits nationaux liés à des facteurs ethniques ont été réglés.

L'adhésion de la Croatie l'an prochain, l'ouverture de négociations d'adhésion avec le Monténégro et le statut de candidat accordé à la Serbie renforcent le processus de réconciliation dans les Balkans. Ces dix dernières années, l'éventualité de l'adhésion de la Turquie à l'UE a aussi fait progresser la démocratie et les droits de l'homme dans ce pays.

L'UE connaît actuellement de graves difficultés économiques et des troubles sociaux considérables. Le comité Nobel norvégien souhaite mettre l'accent sur ce qu'il considère comme le plus grand résultat obtenu par l'UE : le combat victorieux pour la paix, la réconciliation et pour la démocratie et les droits de l'homme. Le rôle stabilisateur joué par l'UE a contribué à faire passer la majeure partie de l'Europe d'un continent en guerre à un continent en paix.

L'œuvre accomplie par l'UE illustre 'la fraternité entre les nations' et constitue une forme de 'congrès pour la paix' qu'Alfred Nobel retient comme critères pour le Nobel de la paix dans son testament de 1895."

Oslo, 12 octobre 2012.