Un chef de guerre

Tel Napoléon au pont d'Arcole notre chef des armées s'en va en guerre
L'Afghanistan était un superbe terrain de bataille, il a réorienté la politique pour pouvoir mener des combats illustres et glorieux mais pan, pas de chance, on a oublié que pour la guerre il ne fallait pas des épées en bois, (c'est un peu ce que dit le dernier rapport de l'OTAN) alors des morts bien sûr, parce que en face ils ne jouent pas eux.

Mais ça ne fait rien, on est au moins aussi forts que les USA là bas.
Notre hyper président qui joue à l'empereur, il faut lui dire comment a fini Napoléon le petit, la défaite de 1870, pas terrible comme exemple.

Mais je suis médisant décidément, il a trouvé des adversaires à sa mesure, des brigands des mers et là rien à dire, il a assuré. Bien sûr qu'il fallait intervenir, mais de là à se proclamer GRAND CHEF MILITAIRE, il ne faut quand même pas déconner. En tous cas ils lui ont trouvé des adversaires à sa mesure, on n'a pas fini d'avoir des interventions par là.

Par contre, pour l'économie pas terrible, il faut qu'il réfléchisse, on n'est pas habitué, serait-ce le tournant du quinquennat? Il réfléchit.
Ah! le temps où le meilleur économiste de France était 1er ministre (Raymond Barre)... Nostalgie quand tu nous tiens (enfin presque, il ne faut quand même pas exagérer).
Non le plus surprenant c'est qu'il ne fait même pas semblant d'être bon, il assume sa nullité. Faut pas le laisser dépérir comme ça notre Sarko, qu'est-ce qu'ils font dans son entourage, Là vraiment il va falloir vite faire un gros remaniement ministériel.