Le mythe du Chef

Incorrigibles ces médias, Hollande n'aurait pas été bon parce qu'il n'aurait pas été directif, autoritaire... ET bien oui, Hollande n'est pas Sarkozy, une république apaisée n'est pas une république qui pratique l'insulte, l'invective et le chef de droit suprême.

Le pouvoir peut être mis en œuvre sereinement dans le dialogue en mobilisant les énergies au lieu de les contraindre, ceci simplement pour la forme.

Pour le fond il va falloir se faire une raison, Hollande n'est pas là pour mettre en œuvre une politique de droite. Cela doit être le cas puisque bien des médias le lui reprochent tout en le traitant de "Social Libéral".

Ce qui me choque le plus actuellement c'est cette malhonnêteté intellectuelle qui interprète artificiellement les choses. Ils sont de droite, ils sont en désaccord et bien qu'ils animent réellement le débat sur les points de désaccord au fond mais qu'ils n'en inventent pas.

Et puis ces éditorialistes, souvent des militants à peine cachés ne sont pas infaillibles, le fait d'avoir des déclarations péremptoires ne leur donne aucune légitimité particulière, ce ne sont des experts que de leur pensée. Leur expertise réelle est d'être de bons journalistes ayant pour certains un vrai sens du marketing car en fin de compte leur objectif absolu est bien de vendre leurs journaux. J'espère pour eux que ça fonctionne bien parce que c'est là que réside le jugement de leur expertise.

J'entendais ce matin que le Figaro a fait un sondage chez ses lecteurs. Plus de 80% désapprouvent le gouvernement, quelle surprise!

Mais il y a quand même une info, presque 20% des lecteurs de ce journal ne désapprouvent pas, ça c'est une vraie surprise que l'on pourrait peut-être analyser!