Vote pour la liste des socialistes

Pour bien connaître et juger d’une situation politique, il est important d’en maîtriser tous les éléments, je me dois donc de la fournir.
Un certain nombre de militants a voté ce soir sur la liste des socialistes pour les prochaines élections municipales.
Ceux qui l’ont fait et ont pris la peine de lire la liste n’y ont pas trouvé mon nom. J’avais posé ma candidature et que si je n’y figure pas c’est que l’on n’a pas souhaité que j’y figure.

Quelques soient les raisons évoquées, il ressort à l’évidence que l’importance de mes engagements politiques dans notre section à commencer par mes fonctions d’animation de la motion 1 lors du dernier congrès, puis derrière Ségolène Royal au moment des élections présidentielles, mes activités à la CA de section et au Conseil Fédéral, au sein de Désirs d'Avenir ou dans un registre différent l’exercice de coordinateur du Conseil de quartier d’Annappes-Poste-Brigode et j’en passe, ne me donnaient probablement pas suffisamment de représentativité et de capacité à représenter les socialistes au sein de l’équipe municipale.
Il faut savoir qu’à cette liste de socialistes s’ajoutera celle de personnalités non socialistes dont la notoriété est telle qu’elle s’impose par rapport aux critères que je viens d’énoncer

Au-delà d’un problème qui pourrait paraître uniquement personnel, je prétends que ce choix est uniquement inspiré par un choix politique dicté par un accord que l’on prétend uniquement personnel. Ce choix s’inscrit aussi dans le cadre d’un comportement que l’on peut observer en bien des endroits sur le plan national, le plus médiatisé étant celui de Paris, à savoir écarter les responsables Désirs d'Avenir des équipes municipales.

Ceux, et à Villeneuve d'Ascq ,ils sont au moins 2, qui ont pris cette décision en porteront la responsabilité devant les 55,5% d'élécteurs qui ont voté pour Ségolène Royal lors des dernières élections présidentielles

Ce dernier avatar, n’est que le dernier en date d’une longue litanie de fonctionnements non démocratiques. Notre section n’est pas démocratique, je l’ai déjà pointé et j’affirme que le procédé suivi ici ne fait que confirmer les choses au même titre que ceux que j’énonce ci-dessous.

Organiser une « AG » non convoquée ou plus exactement convoquée par téléphone et mail (donc pas tout le monde) l’après midi de la réunion qui débute à 19h30 pour une explication de la composition de la liste, alors que le vote se déroule depuis 2h30, ne permet pas aux militants d’avoir en main tous les éléments pour décider. La liste n’est même pas envoyée avant le scrutin, les militants découvrent les noms au moment du vote.

Dans le même registre, il faut parler de la cantonale Sud : Notre candidat désigné par vote interne (on n’en connaît même pas les résultats) retire sa candidature et il est alors décrété par un comité restreint que la remplaçante devient titulaire selon une règle dont personne n’est capable de nous fournir les référence écrites et dans la foulée il est décidé qu’une personnalité (non socialiste) sera remplaçante sans concertation des militants ni aucune information de ces décisions auprès des militants. (Pour mémoire le cumul des mandats ne fait pas peur à ce comité restreint : présidente de commission au Conseil régional, Conseillère générale et Conseillère municipale pourquoi pas adjointe et conseillère communautaire dans la foulée). Il est des cas où bien évidemment il faut mieux rester silencieux.

Mon engagement au sein du Parti Socialiste avec Désirs d'Avenir pour aller plus loin dans la rénovation de notre parti n’en est encore que plus fort contre ceux qui prennent des décisions en se prétendant socialistes, être socialiste c’est à minima en respecter les principes.

Il paraît que cette liste rassemble tous les socialistes !

Rappel :
Article 1er de la déclaration de principe du Parti Socialiste :
Le Parti socialiste se fixe comme objectif l'émergence, par la voie démocratique, d'une société qui réponde aux aspirations fondamentales de la personne humaine telles que les ont définies des siècles de luttes pour le progrès et que les expriment aujourd'hui tous les peuples : la liberté, l'égalité et la dignité des hommes et des femmes, le bien-être, la responsabilité et la solidarité.