Pluie et Orage

Pluie

Ce nuage est bien noir : – sur le ciel il se roule,
Comme sur les galets de la côte une houle.
L’ouragan l’éperonne, il s’avance à grands pas.
– A le voir ainsi fait, on dirait, n’est-ce pas ?
Un beau cheval arabe, à la crinière brune,
Qui court et fait voler les sables de la dune.
Je crois qu’il va pleuvoir : – la bise ouvre ses flancs,
Et par la déchirure il sort des éclairs blancs.
Rentrons. – Au bord des toits la frêle girouette
D’une minute à l’autre en grinçant pirouette,
Le martinet, sentant l’orage, près du sol
Afin de l’éviter rabat son léger vol ;
– Des arbres du jardin les cimes tremblent toutes.

La pluie ! – Oh ! voyez donc comme les larges gouttes
Glissent de feuille en feuille et passent à travers
La tonnelle fleurie et les frais arceaux verts !

Lire la suite : Pluie et Orage

Vagues Atlantiques

Rythme des vagues

J’étais assis devant la mer sur le galet.
Sous un ciel clair, les flots d’un azur violet,
Après s’être gonflés en accourant du large,
Comme un homme accablé d’un fardeau s’en décharge,
Se brisaient devant moi, rythmés et successifs.
J’observais ces paquets de mer lourds et massifs
Qui marquaient d’un hourra leurs chutes régulières
Et puis se retiraient en râlant sur les pierres.
Et ce bruit m’enivrait; et, pour écouter mieux,
Je me voilai la face et je fermai les yeux.
Alors, en entendant les lames sur la grève
Bouillonner et courir, et toujours, et sans trêve
S’écrouler en faisant ce fracas cadencé,

Lire la suite : Vagues Atlantiques

Poisson d'avril blanc

Comme l'année dernière coup de froid et neige pendant plusieurs jours
Une question de fond: y aura-t-il des fruits cet été grâce aux protections mises en place ?

On sent les urgences locales dans le contexte national et international

Carrelet

Le Carrelet

Du haut de ses échasses, la mer il enjambe.
Au couchant, à la marée haute, le soleil flambe.
Dans la brise légère aux fines fragrances
Au bout de ses longs bras le filet danse.
Ce pêcheur marin lourd de ses collectes
De ses beaux fruits suaves nous délecte

Iris

Iris

Tu me tire sa langue longuement, inlassablement
Tes papilles ensoleillées se dressent vivement
Ta couronne royale vibre au fil de la brise
Ton corps s'étire fièrement et salue la force du zéphyr
Le chatoiement de tes couleurs  douces et vives
Des journées  ensoleillées soulignent le plaisir

 

Il neige

 

Regardez la neige qui danse
Derrière le carreau fermé.
Qui là-haut peut bien s’amuser
À déchirer le ciel immense
En petits morceaux de papier ?

Pernette Chaponnière

Mille Etang

Ballade aux Mille Etang

Des lieux superbes, la tranquilité, la sérénité

Bouvreuils

L'hiver est là, le froid n'est pas intense, mais un couple de Bouvreuil est venu se nourrir dans le jardin.

Un nouveau visiteur dans notre domicile, les srprises sont nombreuses et bonnes

Sous-catégories